Pour potiner il suffit d'envoyer un message à
avec la mention «potins» pour "sujet/objet"


Dossiers pour
l'imprimante

----------------------------

 

 

------------------------
Volumes recommandés:

 

-----------------------
Comment se rendre chez:

 

-----------------
Affiches
et
brochures:

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACHIVES POTINS 2009
(plusieurs des liens ne sont plus fonctionnels)

 

Pour tout savoir cliquez sur 

Grâce aux comédiens du lieu historique, les Josse ont rencontré leurs ancêtres Mélanson qui ont vécus à Grand-Pré.

le 25 juin


 

Oh happy days!

Darren and I have been blessed with our second child - an adorable
baby boy! David Raymond was born June 12th at 8:10am weighing in at
7lbs 10oz. Sophie is happy to have us all home now and she's really
taking on the role of big sister - she loves watching David, giving
him hugs and coming to get us if he cries. We've been very
fortunate..

I've included a few pics - isn't he something?

Love to all -
Wendy, Darren, Sophie & David

le 24 juin, Susan


 

Je voudrais m'excuser pour le patois lanaudois utilisé lors d'un récent message.

J'ai ouï dire (j'ai entendu dire) que le terme « sus » dans la phrase
« C'est en sus des livres déjà en circulation parmi les membres.»
est peu utilisé dans cette contrée et a fait sourire certains lecteurs.

« en sus » ( qui se prononce comme dessus ) est une expression française synonyme de « en plus de » (meaning on top of).

C'est lorsqu'on déménage dans une autre région que l'on réalise qu'une partie de notre vocabulaire est constituée de nombreux régionalismes.

Un autre exemple..
Lorsqu'à Grand-Pré j'ai invoqué le « DIABLE » pour transporter
de grosses boîtes j'ai fait sourciller plusieurs. Certains ont cru que j'étais un disciple d'un culte satanique.

Pourtant le petit Larousse nous dit: « Diable n.m. Petit chariot à deux roues basses servant à transporter des fardeaux. »

Grâce aux réactions des interlocuteurs j'apprend. Dorénavant j'utiliserai, «en plus de», «chariot» ou même "dolly".

Mais que dire de tous ces régionalismes lanaudois que j'utilise à mon insu et qui ne font ni sourire ni sourciller?

Alors, le cas échéant, n'hésitez pas à réagir et à demander des explications. J'apprendrai.

le 24 juin, Roger


 

Nouvelles acquisitions disponibles pour les Amis réguliers:

Veuillir m'avertir si la lecture de ces livres vous intèresse.
Ces publications seront bientôt données à la bibliothèque du LHNGP
le 23 juin, Roger


 

Deux semaines après l'opération la convalescence va bon train. L'intervention fut un succès à 99%. Je souffre encore de légers maux de tête quotidiens qui, semble-t-il, sont causés par les médicaments plutôt que l'opération.
Le 1% d'échec est un nerf abimé qui sera la cause d'un engourdisement permanent d'une partie de l'oreille.

le 22 juin, Roger


C'est le moment de vous croiser l'index et le majeur.

Votre webmestre subira le 9 juin une endartériectomie carotidienne.

Qu'est-ce que c'est? Cliquez ICI

Si vous avez le coeur solide visualisez l'opération en images ICI


J'ai reçu et lu Les Cahiers de La Société historique acadienne, de mars 2009

Voici un aperçu:

« La déportation acadienne dans un contexte comparatif » est un article fort intéressant. Il s'agit d'une analyse des différences et similitudes avec de nombreux « déplacements forcés » qui ont eut lieu ou furent projetés.

Voici la liste des déplacements forcés utilisés dans l'analyse:

-----------------
Esclaves africains (plusieurs siècles) 11-20 millions
Autochtones des Amériques ( plusieurs siècles) plusieurs millions
Irlandais (17ième siècle)
Jamaïque (1655)
Saint Kitts (1666) 2500 colons
New York, planifiée mais non exécutée (1689) 15000 colons
Terre-Neuve (1696) 200 colons
Huguenots (1685) 200 000
Île-Royale (1745) 2000-4000 civils
Beaubassin (1750) 1700 acadiens
Île-Royale (1758) 5000 civils
Canada (1759-1760) qui n'a pas eu lieu, 60000 canadiens
Loyalistes (1775-) 70000
Highlands d'Écosse (1762-1886) 100000
prisonniers anglais et irlandais vers l'Amérique (1715-1777) 40000
prisonniers britaniques vers l'Australie (1788-1868) 160000
Six tribus amérindiennes (1830) 70000
Cherokees (1838) 17000
-----------------------------

La déportation des Cherokees est celle qui offre le plus de similitudes avec la déportation des Acadiens.

Toutefois quant aux motivations ou considérations Johnston considère que le déplacement forcé de 1755 (Chignectou-Bassin des Mines et Annapolis Royal) est en général, une variante des déplacements effectués auparavant en Jamaïque, à Saint-Christophe (St.Kitts) et à Terre-Neuve au XVIIième siècle et à Louisbourg en 1745, et de nouveau et sur l'étendue complète de l'Île-Royale et de l'Île-Saint-Jean en 1758. Même si les décideurs nourissaient de serieux préjugés religieux et une convoitise des terres agricoles occupées par les Acadiens l'élément dominant de la décision de la déportation était une considération stratégique militaire.

Malgré ce qui précède Johnston change son analyse lorsqu'il examine les déplacements forcés d'Acadiens qui se déroulèrent entre 1755 en des régions éloignés et celles qui se déroulèrent entre 1756 et 1762. Ces expéditions ne contribuèrent nullement à faire gagner la guerre contre la France; elles étaient punitives de nature et d'intention. Certains officiers britaniques ( entre autres le Capitaine Thomas Bell et le brigadier général James Wolfe) ont laissé des écrits partageant cette interprétation.

Jonhston qualifie ces derniers déplacements de « nettoyage ».

Roger, le 25 mai

Cette publication est disponibe pour emprunt pour les Amis réguliers de Grand-Pré. Faites-moi signe!

 

 

 


 

Les Amis de Grand-Pré ne voient pas tous les belles cartes de souhait qui sont envoyées en leurs noms. Ces cartes sont joliment créées par notre artiste et amie Blanca. Cela réchauffe le coeur de recevoir une telle carte personnalisée.

Voici la carte de prompt rétablissement que je viens de recevoir:

Merci les Ami(e)s.

Roger, le 22 mai


 

Vous «vous êtes sucrés le bec» mardi le 12 mai à la réunion.

Vous aimeriez récidiver?

Il n'en tient qu'à vous. La recette du «Sticky Date Pudding» d'Yvette est accessible en cliquant ICI


 

J'ai ajouté les coordonnées GPS de la croix de la Déportation et la digue acadienne authentique. Cliquez pour voir.

le 15 mai, Roger


 

Avez-vous apprécié la bouffe lors de la réunion du 12 mai?

Voir les recettes de jambalaya et blueberry lemon delight en cliquant ICI


 

Salut mes amis,
Je regrette que j'ai manqué la réunion des Amis, mais il était trop tard.
On se parlera,
13 mai, Sally


 

Projet Banc pour le parc Horton Landing

Finalement des photos du banc. Je n'ai pas le temps de me renseigner auprès du bureau municipal de Dartmouth. Peut être quelqu'un des Amis peut s'informer. Ce banc se trouve à Dartmouth sur Portland street, sur le coin où se trouve la banque de Montréal/centre médical.

À bientôt.

Brigitte. 1er mai


Examen de français au primaire (véridique)!!!
Réponses d'élèves de primaire à un examen de français


1-Dans la phrase « Le voleur a volé les pommes », où est le sujet ?
Réponse: « En prison. »

2-Le futur du verbe « je baille » est ?
Réponse: « je dors. »

3-Que veux dire l'eau potable ?
Réponse: « C'est celle que l'on peut mettre dans un pot. »

4-Qu'est-ce qu'est un oiseau migrateur ?
Réponse : « C'est celui qui ne peut que se gratter la moitié du
dos. »

5-Quoi faire la nuit pour éviter les moustiques ?
Réponse: « Il faut dormir avec un mousquetaire. »

6-À quoi sert la peau de la vache ?
Réponse: « Elle sert à garder la vache ensemble. »

7-Pourquoi le chat a-t-il quatre pattes ?
Réponse: « Les 2 de devant sont pour courir, les 2 de derrière pour
freiner. »

8-Quand dit-on 'chevaux' ?
Réponse: « Quand il y a plusieurs chevals. »

9-Qui a été le premier colon en Amérique ?
Réponse: « Christophe. »

10-Complétez les phrases suivantes :
À la fin les soldats en ont assez...
Réponse: « d'être tués. »

Je me réveille et à ma grande surprise...
Réponse: « je suis encore vivant. »

La nuit tombée...
Réponse: « le renard s' approcha à pas de loup. »


11. Pourquoi les requins vivent-ils dans l'eau salée?
Réponse: « Parce que dans l'eau poivrée, ils tousseraient
tout le temps.»


Ma préférée :
12 -L'institutrice demande : Quand je dis « je suis belle » quel
temps est-ce ?
Réponse : « Le passé, madame
. »

message circulé par Lucille, le 29 avril


 

 


 

Nous sollicitons votre aide pour le projet de photo de Grand-Pré.


Les suggestions, commentaires, ajouts etc.. seront appréciés.


> À : Joseph Edgar-bulletin d'info
> Objet : Vidéoclip de "Rêves volés", le premier extrait du prochain
> album, fait son chemin
>
>
>
> Salut à tous! Seulement environ une semaine depuis que le premier
> extrait de mon prochain album est sorti et déjà mon humble vidéoclip
> a atteint plus de 1000 visionnements au travers des différents sites
> sur lequel il est présenté. Merci à ceux qui l’ont visionné et qui
> l’ont partagé à d’autres....c’est bien par le bouche à oreille
> qu’on réussit à se faire connaître!
> Et, pour ceux qui ne l’ont pas encore visionné, j’ai pensé bon de
> vous envoyer ces liens afin de vous faciliter la tâche. Merci de
> continuer à faire suivre à vos connaissances!
>
> http://www.capacadie.com/videos/38601
>
> http://www.myspace.com/josephedgar (ici on peut aussi tout
> simplement écouter la chanson et autres extraits des disques
> précédents)
>
> http://www.youtube.com/watch?v=XHBSsVl97YY
>
> http://apps.facebook.com/youtubebox/video.asp?uvid=6604433&ref=mf
>
> http:// www.reverbanation.com/josephedgar (ici on peut aussi tout
> simplement écouter la chanson et autres extraits des disques
> précédents)
>
>
> Et n’oubliez pas, à partir du 5 mai, l’album en entier sera
> disponible en magasin et en ligne!
>
> “Y’a un train qui s’en vient...”
>
>
> Bonne fin de semaine et à bientôt!
>
> Joseph Edgar


 

publié sur le site web de
l'
Encyclopédie du Patrimoine Culturel de l'Amérique Française:

Cimetière acadiens en Nouvelle-Écosse
Par Sally Ross

Vous pouvez lire cet article de Sally en cliquant ICI

Roger, le 9 avril


 

Stephen A. White est nommé généalogiste émérite

Stephen A. White, généalogiste au Centre d’études acadiennes
Anselme-Chiasson de l’Université de Moncton, Campus de Moncton, a été
nommé généalogiste émérite par le Bureau québécois d’attestation de compétence en généalogie.

Sous l’égide de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie,
c’est la plus haute distinction que peut décerner ce bureau de service.

Un généalogiste émérite est un individu dont on souligne la longue
expérience en généalogie et qui fait preuve d’une très grande compétence
dans son travail.

M. White est d’autant plus honoré de recevoir cette distinction puisque
c’est la première fois qu’on décerne ce titre depuis 1984 et M. White est
le seul parmi les 19 généalogistes émérites qui ont été nommés à provenir
de l’extérieur du Québec.

Un certificat sera remis aux récipiendaires lors d’une cérémonie qui
aura lieu lors du colloque de la Fédération québécoise des sociétés de
généalogie le 13 juin prochain à Trois-Rivières.

message transmis de Lucie, le 9 avril


 

Vous avez lu LA PAROLE, du musée acadien en Louisiane. Alors vous avez bel et bien remarqué à la page 6 que l'on stipule que «There is an interesting article on the cemetery of Grand-Pré written by Sally Ross and Susan Surette Draper

Sinon cliquez sur LA PAROLE et relisez le texte.

Roger, le 8 avril


 

J'ai été au site web du CMA2009 et j'ai trouvé le vidéo de la chanson
thème.

Surprise!! Le refrain inclus ' Qui sonnent plus fort, les carillons de
Grand-Pré'!!!

Allez au site pour voir et entendre la chanson!

http://www.cma2009.ca/

Au sujet des carillons...nous avons un plein dossier d'info pour
supporter le fait qu'il n'y a pas, et n'y a jamais eu, des carillons dans
notre église!

Mais ça sonne très poétique, n'est ce pas?

Susan


 

Une recette sans farine....

------------------------------------
Flourless Chocolate Cake (Susan via Angel the hairdresser)

6 Tbsp butter
1 ½ Cup Dark Belgian Chocolate OR Presidents Choice Extra Dark French Chocolate 72% cocoa, recommended by Angel.
6 large eggs
½ cup white sugar
1 tsp vanilla extract
3 tbsp icing sugar

Preheat oven to 275 degrees. Butter 9" springform pan. Combine butter and chocolate in microwavable bowl, microwave 30 sec. intervals, stirring till melted.

Wisk egg yolks in chocolate mixture.

In second bowl, beat egg whites with with sugar and vanilla. Beat till stiff and glossy.

Fold ¼ of beaten egg whites into chocolate mixture. Take this mixture and using a spatula, fold into remaining beaten egg whites.

Spoon into springform pan and smooth top. Bake till cake comes away from sides. 45-50 minutes. (Turn off oven at 45 minutes, leave in oven to cool off, remove collar and cool.)..note: I cooked it for 50 minutes, then left in oven to cool..use your own discression.

Dust with icing sugar.

Serve with whipped cream.
------------------------------

Susan le 6 avril


 

À plusieurs reprise j'ai mentionné le livre «Ordeal of John Gyles», un journal autobiographique publié à Boston en 1736 et réécrit d'une manière semi romancée en 1961 (et réédité en 1966) par Trueman Stuart. (livre que je voulais donner aux Amis mais qui a malheureusement disparut)

Qui était-ce John Gyles?

Voir ce qu'en dit W.S. MacNutt en cliquant:

Le Dictionaire Biographique du Canada en ligne

 

Voir ce qu'en disait Roger en cliquant:

Revue de livre

 

Voir la version intégrale de John Gyles en cliquant:

Memoirs of odd adventures, strange deliverances, &c. in the captivity of John Gyles, Esq., commander of the garrison on St. George' s River

Roger le 24 mars

 


 

Un grand merci aux Amis de Grand-Pré !
L’Association francophone de la vallée de l’Annapolis désire remercier Les Amis de Grand-Pré
pour la collecte de livres qu’ils ont effectué afin d’enrichir les tablettes de la bibliothèque Ros-des-Vents.
La communauté francophone de la vallée vous est reconnaissante !

paru dans le Franc-Parler du mois de mars


 

Opportunité de contrat à Grand-Pré

La Société Promotion Grand-Pré est à la recherche d’une personne bilingue dynamique pour offrir les services comme agent de Promotion et de marketing pour le lieu historique national du Canada de Grand-Pré.

Compétences essentielles :

Une connaissance de l’histoire des Acadiens et Acadiennes, et du rôle du lieu historique national du Canada de Grand-Pré pour les Acadiens, la communauté environnante et les visiteur

Une connaissance de l’industrie du tourisme en N.-É. et au Canada

Une connaissance des tendances de voyage individuel et de groupe

Formation/expérience en relations publiques

Bon sens de la planification

Gestion de budget

Une excellente connaissance des deux langues officielles du Canada (parlées et écrites); la langue de fonctionnement est le français

Date : à partir du 15 mai 2009

Honoraires à négocier

Tâches :

Identifier et rejoindre les marchés cibles

Préparer un plan d’actions de marketing

Planifier la mise en œuvre du plan d’action

Gérer un budget de l’ordre de 80 000 $ à 100 000 $

Identifier des partenaires et entretenir des relations avec des partenaires locaux et ceux de l’industrie du tourisme de la province

Maintenir une base de données

Représenter le lieu historique national de Grand-Pré au Congrès Mondial acadien 2009 et aux conventions à Halifax

Collaborer au développement de nouveaux produits ainsi qu’à leur mise en marché

affiche lu le 18 mars à http://www.grand-pre.com/Postes.html


 


Quoi? Il y avait une mi-carême à la réunion des Amis aujourd'hui?

Formidable!

De plus les Amis ont pu se sucrer le bec
avec de véritables sucres-à-la-crème maison.


 

J'ai passablement modifié la page «Dossiers sur Grand-Pré».
C'est une page qui est appelé à s'aggrandir.
Avez-vous des suggestions?
Commentaires?

Roger, le 16 mars 2009

 


 

 

ANTONICK, Peter Henry

Dartmouth. June 24, 1927 - March 2, 2009. Peter "Gramp" passed away peacefully in the company of his loving and caring family. Peter was a son of the late John and Helen (Lewis) Antonick and husband of the late Pegi Antonick; father to Bob, New Minas; Barbara (Glenn) Smith, Dartmouth; brother to sister, Bea Gervais, Hamilton, Ont.; the world's best Gramp to Robyn (Sandy), Newfoundland; Christina (Stephen), British Columbia; Kindred, British Columbia, Amy and Meg, New Minas; Cara (Ron), Grand Desert; Catherine (Doug), Dartmouth; great-grandfather to Deva, British Columbia, Tony and Kaiden, Dartmouth and Jara, Newfoundland. Peter was predeceased by brother, Bob and sister, Dorothy. Gramp was also predeceased by grandchildren, Angela, Rachelle, Kellie and only grandson, Joey Antonick on October 31, 2008. Peter was an avid outdoorsman who enjoyed hunting and fishing and up until recently his walks in the woods and going to watch the birds. Peter and Pegi were the proud owners of Bear Island where for nearly 50 years the family and many friends shared many good camp fires, stories, swims, camp fries and meals, all of which made lasting memories. Bob, Barb and Glenn would like to offer sincere thanks to Dr. David Creighton, the palliative care team, the VON staff, Veterans Affairs Canada and Ansom Home Care Gives Inc. for the care and compassion shown. Also to our friends and neighbours for all the kindness shown to Gramp and his family. Funeral service will be 1:30 p.m. Thursday in Dartmouth Funeral Home, 29 Queen St., Rev. Patricia Malin officiating. A reception will follow. In lieu of flowers the family request that an act of kindness be shown to someone or the environment.


 

De: Georges Arsenault
Date: 28 février 2009 12:59:43 PM AST

Sujet: Virus de la bonne humeur!


Virus de la bonne humeur!

La grisaille de l’hiver vous pèse? Entourez-vous de gens joyeux! Une
recherche menée conjointement par l’Université Harvard et l’Université de Californie à San Diego vient de confirmer que les
états d’âme se propagent comme des virus au sein des réseaux sociaux.

Si l’ami d’un collègue est heureux, vous avez 10% plus de chances de
l’être aussi, même si vous n’avez jamais rencontré l’ami en question.

Attention! Si on peut « attraper » la bonne humeur, dit l’article du
British Medical Journal, la morosité est tout aussi contagieuse.

(L’Actualité, 15 mars 2009)


THE GRAND PRÉ HERITAGE SOCIETY

is celebrating HERITAGE MONTH
with a

HERITAGE PHOTO NIGHT

WEDNESDAY, FEBRUARY 25th, 2009
7 :30 p.m
Horton Community Centre


" COME AND SHOW "
or

" COME AND VIEW "

old photos and postcards of the Grand Pré, Long
Island and Hortonville area

Refreshments as well!

EVERYONE WELCOME


 

Maurice A. Léger


1939-2009

Maurice A. Léger

Le 30 janvier 2009, le Père Maurice Alfred Léger, est décédé subitement
à l'aéroport de Quito en Équateur (Amérique du Sud) des suites d'une
crise cardiaque. Fils aîné de feu Alfred et de feue Juliette (Cormier)
Léger de Shédiac, le Père Maurice laisse dans le deuil ses cinq frères
et soeurs: Bernard (Viola) de Shédiac, Roberte de Indian Island, Joanne
(Jean LeBlanc) de Moncton, Michel (Denise) et Georges (Jeanne-Mance) de Shédiac et ses 11 neveux et nièces : Danielle, Luc, Lise, Mathieu,
Christian, Yves, Nicolas, Gabriel, Dominic, Julien et Madeleine.

Le Père Maurice est né à Moncton le 24 janvier 1939 et fut ordonné
prêtre à Shédiac le 8 juin 1963. Lors de son décès, il était prêtre de
l'Unité pastorale Providence qui comprend les paroisses de Shédiac,
Grande-Digue, Scoudouc, Pointe du Chêne ainsi que la mission de
Saint-Philippe dans l'archidiocèse de Moncton. Pendant ses 45 années de
prêtrise, il fut vicaire, curé et ensuite modérateur dans de nombreuses
paroisses du Sud-Est du Nouveau-Brunswick (Barachois, Bouctouche,
Cap-Pelé, Cocagne, Dorchester, Haute-Aboujagane, Moncton, Notre-Dame, Pointe-Sapin, Richibouctou, Sackville, Saint-Antoine et Shemogue). Il fut membre fondateur et militant au sein du comité diocésain de la femme
en Église. Par ailleurs, il a été chargé de cours sur l'Église en Acadie
et les grandes religions chrétiennes au Canada à l'Université de Moncton
et à Mount Allison University. Il fut également responsable du Tribunal
matrimonial diocésain.

Ouvert sur le monde, collectionneur enthousiaste et passionné
d'histoire, le Père Maurice travailla ardemment à la promotion de la
culture acadienne et à la sauvegarde de son patrimoine. En plus d'avoir
été membre à vie de huit sociétés historiques, il fut membre fondateur
de la Société historique de la mer Rouge, président de la Société
historique acadienne, directeur du Conseil acadien de coopération
culturelle et coordonnateur de la programmation à la Société culturelle
Sudacadie. Le Père Maurice joua aussi un rôle de premier plan dans la
sauvegarde du patrimoine acadien, dont notamment : l'Eglise historique
de Barachois, l'école de Cormier-Village, la maison Pascal Poirier, la
gare de Shédiac et le Monument Lefebvre de Memramcook. Il a d'ailleurs
publié en décembre 2008 un essai personnel : « Le Patrimoine religieux
acadien ». Il fut également l'auteur d'un livre sur le Père Edgar T.
LeBlanc, co-auteur du livre « Shédiac - Images du passé» et éditeur des
Cahiers de la Société historique acadienne de 1979 à 1984. À un moment
donné, il fut aussi membre du bureau de direction de l'Office national
du film du Canada (ONF).

Le père Maurice A. Leger sera exposée de 14h à 16h et de 19h à 21h, le
dimanche 8 février, 2009, à la Maison funéraire Chartersville, 363 rue
Amirault, Dieppe, (857-1901). Le lundi 9 février, les visites auront
lieu à compter de 9h, à la Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de
Moncton, d'où les funérailles auront lieu à 11h.

L'inhumation se fera au cimetière paroissiale Saint-Joseph, Shediac,
N.-B.

Au lieu de fleurs, vous pouvez faire un don au Monastère Notre-Dame du
Calvaire de Rogersville (11505 route 126, Rogersville Ouest, N-B. E4Y
2N9).

www.chartersville.com


 


Bonjour,

C'est avec grande amitié des Amis de Grand-Pré que nous acceptons le don à la mémoire de Céleste LeBlanc.

Nous passerons ce reste et les condoléances à sa famille.

Merci beaucoup.


Bernice d'Entremont

Musée acadien et Centre de recherche
C.P. 92, Pubnico-Ouest
Comté Yarmouth, N.-É.
B0W 3S0
P.O. Box 92, West Pubnico
Yarmouth Co., N.S.
B0W 3S0

Tel: 902-762-3380
Fax: 902-762-0726
email: musee.acadien@ns.sympatico.ca
websites:
http://www.museeacadien.ca

message reçu le 3 février 2009


 

Père Maurice Léger est mort subitement d'une crise cardiaque dans un aéroport de l'Amérique latine. Il voyageait avec son grand ami,
père Maurice LeBlanc. Un choc pour tout le monde. Quelle triste
nouvelle.

Sally
message reçu le 30 janvier 2009


 

Dear Cousins,


This morning I phoned Stephen. He was in good spirits and is doing well
in fact he says he feels very well as he usually does.

On Monday he will be transferred to the hospital in St. John, NB (heart
center is located there) and after more tests are done there it will be
decided the course of action should be. It may well be the problem can
be resolved with medication but that is only a possibility at this point.

He is grateful for all of the prayers and good wishes.

Lucie LeBlanc Consentino

Acadian Ancestral Home

message reçu sur la liste AFC, le 23 janvier 2009


 

Stephen is in the hospital because of a heart condition. The valves are
enlarged and there is leakage from the heart. After wearing a heart
monitor
for a few days, the doctor received the results and suggested he go into
the
hospital immediately. Presently he is at a Moncton hospital but will be
transferred to the heart center at St. John's New Brunswick perhaps
today.

I will keep you posted.

Lucie LeBlanc Consentino

message reçu sur la liste AFC, le 22 janvier 2009


 


Dear Cousins,

Yesterday I received a message from Stephen White that he was being
hospitalized. I am posting this message to ask that whatever your
persuasion, that you remember him in your prayers and in your thoughts.

I have put his name on several prayer lists and if you have contact with
prayer lists or prayer groups of your own, why not ask them to pray for
him.

Steve has been very generous in sharing his time, talents and expertise
with everyone who has ever requested his help. In all the years I have known him that is who he is. He has been very generous in sharing with this list in particular as you all know.

Thank you.

I - and I am sure Stephen - will appreciate your support when
I am able to contact him and make him aware.

Sincerely,

Lucie

Lucie LeBlanc Consentino

Acadian Ancestral Home

 

message reçu le 21 janvier 2009 (liste Acadian-French-Canadian)


 

SURETTE, Roland Frederick

A courage braced with love of family, acceptance of destiny, and total humility are words which best describe the essence of our loved one, Roland Surette, as he, for a second time, fought a battle with cancer. When told some six months ago that this foe was unbeatable he proceeded to organize the little time he had left as a journey with accomplishments that had to be met along the way. Some of these milestones included having his marriage to Ellen blessed by the Catholic Church, being the father of the bride for Amber, a final memorable hunting trip with son, Morgan and friends at Reg's camp, and completion of two articles for the Argus Magazine, to name but a few. Born April 22, 1951, in Halifax, Roland was the second child of Edwin and Josephine (Murphy) Surette. He grew up in the village of Wedgeport, and left only during his university years to attend and graduate from St. Thomas University, New Brunswick, with a Bachelor of Education degree (1975). He taught for the Argyle School Board for 21 years, the last 11 of which were spent as principal of the Plymouth School. Complications from the first bout with cancer forced him to leave his students and colleagues much earlier than he wanted, when he retired in 1996. Always an avid student of history, Roland embraced research in local genealogy and Acadian history. In April 2004, Roland published his book "Metis/Acadian Heritage 1604-2004", an historical accounting of the relationship of French Acadians with the First Nations People. This book sold over 2000 copies and is used as a reference across Canada. He was a pioneer founder of the Association Des Acadiens-Metis Souriquois. Recently honored by the Department of Acadian Affairs (Minister Chris D'Entremont), Roland accepted this acknowledgement with dignity and courage, leaving his hospital bed briefly and amazing all who were present with his unfaltering spirit. Roland did not have to travel far to have a full and rich life. He gave to his community tenfold in volunteer positions. He was secretary for the Royal Canadian Legion, Wedgeport Branch No. 155, treasurer for the Argyle Liberal Association, board member for the Wedgeport Sport Tuna Fishing Museum and the Village Historique de Pubnico Ouest, and he was an organizer of the Beausoleil Festival, to name a few. He lectured on Acadian Heritage at local schools and Radio CIFA. He also participated in local softball and baseball associations, and was an avid outdoorsman when his health allowed. Many days his life was richer because someone came to the door or called and wanted help tracing their ancestry. Roland was predeceased by his father, Edwin Surette, and brother-in-law, Elden LeBlanc. He is survived by his wife, Ellen (Clairmont) Surette; his mother, Josephine Cotreau; step father, Lawrence (Del) Cotreau; son, Roland "Morgan" Surette (Trudy), Wedgeport; step daughter, Amber (Chad) Brannen, Argyle; step son, Stephen Townsend, Yarmouth; brother, Eldon (Ruth) Surette, Edmonton; sister, Donna (Jack) Messenger, Barrington Passage. To him, his greatest accomplishment was being held in such loving regard by his grandchildren, Baylee, Taylor, Jacques, Emily, Chloe and Naomi, to whom he was just "Papa" and that said it all. Visitation will take place from 6-9 p.m. today, with prayers at 8 p.m., and again from 10 a.m.-12 noon Thursday, both in H.M. Huskilson's Funeral Home, Wedgeport. The funeral mass will be held at 2 p.m., Thursday, January 22, from Saint Michael's Catholic Church, Wedgeport, Msgr. Gerald LeBlanc and Father Wielsaw Papuga officiating. Interment will follow in the parish cemetery. Memorial donations may be made to the Roland Surette Memorial Bursary, Mt. Allison University, Anthropology Department, 144 Main St., Sackville, N.B. E4L 1A7, Tri-County Branch of the Victorian Order of Nurses, or to St. Michael's Church, Wedgeport. You may also leave messages of condolence for the family, or sign the on-line guestbook by visiting: www.huskilson.net "Nothing can make a person more upbeat than the unconditional love young people give to adults who make a difference in their lives" Roland Surette, Metis/Acadian Heritage 1604-2004

 

Nécrologie, The Chronicle Herald, mercredi le 21 janvier 2009



Connaissez-vous le groupe « Les Girls »?
Selon BibiFricotain il s'agirait d'un groupe « think tank » de connaisseurs qui se rencontrent annuellement depuis 2004. Cette année le groupe a délibéré en début janvier au sommet de Greenhill. A part ces photographies aucune fuite nous a informé de leurs réflexions. Mais il est fort à parier que tout changement social majeur qui se produira en 2009 tient son origine de ces discussions.

Nous avons appris que les participants se sont bien régalés d'une collation, probablement brayonne.

 

Effusions lors des échanges ou consommation trop spiritueuse?

On ne connaît pas la cause.

Mais cette photo nous laisse deviner qu'il y a eu un dégât.

En effet l'homme de la maison dut effectuer un nettoyage en profondeur.

 


Et si vous passez devant Grand-Pré, la veille de Noel. vers minuit.........!!!!!!!.


 


«Les Girls», réunion annuelle (27 novembre 2009)
Muriel, absente du soigner un grand malade.


 

Avez-vous remarqué le nouveau lien [Santé Annapolis Valley ] dans la colonne de gauche?

Pour toute question concernant les services de santé en français vous pouvez envoyer un courriel

à la régie régionale de la santé AVDHA: "Dr Pierre Lessard" <plessard@avdha.nshealth.ca>

et

au Ministère de la santé: "Amélie Lombard" <lombarac@gov.ns.ca>


 

 

l'affaire Bancroft

 
   

 


la flamme olympique...


Denyse, Eilene et Colette

Françoise et Denyse

Marguerite

Colette et Denyse

Colette et Thérèse

la flamme arrive

Stan Surette

Victor
   

 


Les statues sont déménagées sur le patio en arrière du centre d'interprétation de Grand-Pré

   

 


 

 

« In lost diary, story of Acadian resistance is found »
Article paru dans le Globe & Mail

Cliquez ici pour lire cet article

Sally le 26 novembre


 

Thérèse photographiée et interviewée par le Globe and Mail
Cliquez ICI

Susan, le 21 novembre


 

Puisque le lien que je vous ai envoyé dernièrement n'a peut-être pas
fonctionné, voici le courriel que j'ai reçu hier de François Davoine,
présentatrice à Radio-Canada :
============================================================
Bonjour Mme Ross,
Un mot pour vous dire que le premier épisode du portrait de Suzie est
maintenant en ligne sur Espace classique. C'est l'interview enregistrée
à l'Université Acadia. Les prochains épisodes, qui seront mis en ligne
ce jeudi, et les deux autres jeudis de novembre, sont ceux qui ont été
réalisés à Grand-Pré.

Voici le lien:

http://www.radio-canada.ca/espace_musique/webRadioClassique.asp#section=magazine&idRubrique=126450


Vous pouvez également écouter deux concerts avec Suzie:

<http://www.radio-canada.ca/espace_musique/webRadioClassique.asp#section=concert&idConcert=126490>

Sally le 11 novembre
==========================================================


 

 

 


 

 

 

La rivière Gascoigne (Diligent River)

La tradition de ce petit village dit que c'était un établissement acadien.

Une carte française datée de 1739 indique 2 maisons dans cette région


carte de 1739, fournie par R.-G-Leblanc

Des vestiges de digues dites acadiennes sont visibles:

Photos de Gale (Patricia Boland)

De plus le folklore local nous parle du fantome de Marie Doucet qui a connu une mort tragique avec son fiancé Jean Richard.

Pour en savoir plus cliquez «Le fantome de Marie Doucet»

Roger, le 8 novembre


Un interview fort intéressant avec Suzie LeBlanc. Cliquez sur
http://www.radio-canada.ca/espace_musique/webRadioClassique.asp#section=magazine&idRubrique=126450

Sally le 6 novembre.

 


Suite à l'intervention, en août dernier, du comité de généalogie des Amis de Grand-Pré les sites web de Hants Co et du comité de préservation du cimetière Ste-Famille ont du reviser l'information historique offerte. De plus l'enseigne ci-dessus devra être modifiée.

Voir à ce sujet l'article de Martine Jacquot, paru dans l'édition du 30 octobre du Courrier de la Nouvelle-Écosse.

Roger le 4 novembre.


 

Le 25 octobre

Voici ce que votre professionnel de la santé a reçu récemment:

 

Mise à jour : H1N1 – Affiches d’information et vaccination

Chers collègues,

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) procède présentement à
l’envoi d’affiches et de fiches d’information sur le H1N1, que vous
pourrez utiliser à votre cabinet dans le cadre de consultations avec vos
patientes enceintes. Le comité exécutif et le Conseil de la SOGC ont reçu et
approuvé la recommandation voulant que toutes les femmes enceintes se fassent
vacciner.

Malgré les controverses soulevées par les médias relativement au vaccin
avec et sans adjuvant, il n’y a aucune raison, sur le plan de l’innocuité, de
recommander aux patientes une forme du vaccin plus qu’une autre. Comme
l’approvisionnement en vaccins est incertaine, la SOGC recommande que
l’on offre aux femmes enceintes la première forme du vaccin disponible, et
que l’on explique aux patientes que le vaccin avec adjuvant possède le même
profil d’innocuité que l’autre forme du vaccin.

Affice et fiche d’information
L’ASPC a publié une excellente brochure, intitulée Guide de préparation
au virus H1N1, que nous conseillons à nos membres de rendre disponible aux
patientes dans leurs cabinets.

En collaboration avec l’ASPC, la SOGC a produit une affiche, accompagnée
d’une fiche d’information, sur le H1N1 et la grossesse à afficher et
distribuer dans vos bureaux. Si vous n’avez pas reçu ces derniers d’ici
le 30 octobre, veuillez communiquer avec le bureau de la SOGC. Les documents
se trouvent sur notre site internet, aux pages suivantes :
Affiche : http://sogc.org/h1n1/FINALH1N1posterFR_Oct1.pdf

Fiche d’information :
http://sogc.org/h1n1/FINALH1N1%20tearsheetFR_Oct1.pdf

Présentation clinique pour FMC sur le H1N1 et la grossesse
Des présentations sur le H1N1 ont été affichées sur le site Web de la
SOGC.
Vous pouvez vous en servir et les modifier aux fins de séances
d’information au sein de votre hôpital ou de votre groupe de pratique. Veuillez
utiliser l’information selon vos besoins.
Français : http://sogc.org/h1n1/infohealthprofessionals_f.asp


Communiqué de presse et fiche d’information
Le 22 octobre 2009, à la suite de l’annonce de l’ASPC de l’approbation
du vaccin H1N1 avec adjuvant, la SOGC a émis un communiqué de presse
afin d’expliquer la différence entre les vaccins H1N1 avec et sans adjuvant, de préciser la position de la SOGC quant à l’innocuité du vaccin pour les femmes enceintes et de souligner le
besoin pour ces dernières de se faire vacciner. Une fiche d’information qui présente un sommaire des
renseignements contenus dans le communiqué a également été produit. Vous
pouvez accéder aux documents sur le site internet de la SOGC.

Veuillez vous assurer que toutes les femmes enceintes, surtout celles
qui sont au troisième trimestre, reçoivent une ordonnance pour le Tamiflu, à
raison de 75 mg deux fois par jour pendant cinq jours, ainsi que des
instructions adéquates sur la façon de s’en servir et à quel moment. Il
sera aussi important de consigner dans le dossier de vos patientes, à des fins
de surveillance, le recours au Tamiflu. Une fois de plus, assurez-vous
d’expliquer aux patientes que l’antiviral ne doit pas être utilisé à
titre prophylactique; il ne doit être pris que si les symptômes du H1N1
(figurant sur la fiche d’information) se manifestent. Veuillez aussi indiquer aux
patientes qu’elles ne doivent pas se présenter à l’urgence ou à l’unité
de travail et d’accouchement si les symptômes qu’elles ressentent sont
légers; elles doivent plutôt prendre le médicament qui leur a été prescrit.

Conclusion
Le débat sur le vaccin avec adjuvant par rapport au vaccin sans adjuvant
a fait beaucoup de bruit pour rien. Le fait est que les deux formes du
vaccin sont extrêmement sûres, et nous nous devons d’en faire part à nos
patientes.
Il faut inciter les femmes enceintes à se faire vacciner sur-le-champ.

Bien à vous.

SOGC

Michel Fortier, M.D., FRSC(c)
Président
La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC)

 


 


Colette, Bernard, Brigitte, Hubert, Roger, Félix, Lucille, Sally,Thérèse, François, Susan et ...

Des photos pour les Amis!

Merci pour votre présence et pour toutes les bonnes choses à manger!

J'ai oublié de vous dire que Brigitte sera la Chef Guide l'année prochaine!

Félicitations!

Votre amie,
Susan

photo de la réunion du 20 octobre.


...Amy, notre photographe

 

 

 


Message d'intérêt public de la régie AVH : À quoi s'attendre lorsqu'on
obtient des soins médicaux dans la régie AVH

La régie Annapolis Valley Health veut s'assurer que les membres de la
communauté comprennent bien à quoi ils peuvent s'attendre lorsqu'ils
obtiennent des soins de santé dans chacun de nos six établissements de
la région. Si vous croyez avoir la grippe (toux, fièvre, douleurs
musculaires, écoulement nasal, mal de gorge, maux de tête, fatigue inhabituelle),
veuillez aviser le personnel. Le personnel peut vous demander de porter
un masque, qui vous sera fourni. N'oubliez pas de couvrir votre bouche
avec votre bras ou un mouchoir pour tousser et éternuer et de vous laver les
mains ou d'utiliser du désinfectant pour les mains. Afin de réduire
davantage la propagation possible du virus de la grippe H1N1 et d'autres
virus, la régie a enlevé tous les magazines, livres et jouets des aires
d'attentes. On conseille aux familles qui se présentent à des
rendez-vous, à la salle d'urgence ou aux cliniques communautaires d'apporter leurs
propres livres et de les ramener chez eux lorsqu'ils quittent les lieux.

Nous vous remercions de votre collaboration et de votre compréhension.
Nous travaillons tous ensemble pour minimiser la propagation des virus et
pour promouvoir la santé de tous les citoyens.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Tamara Gilley, Relations publiques

902-538-3468 / 902-670-8263

http://www.gov.ns.ca/hpp/cdpc/h1n1-influenza-fr.asp

http://www.nshealthlink811.ca/health_topics_french/health_topics.html



 


 

Premier reportage de Pierre et Monique Josse sur leur pélerinage en Acadie.
Cliquez sur le lien:
http://louise.melanson.over-blog.com/pages/Sur_les_pas_des_ancetres_de_Louise_juin_2009-1494828.html

le 24 juillet, Roger


Voici quelques articles des étudiants qui fouillent à Horton Landing:

Artefacts again:
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/21/artefacts-again/

Goodbye Lack of Artefacts. Hello Aboiteau:
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/20/goodbye-lack-of-artefacts-hello-aboiteau/


Cocaine makes you dig faster
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/17/cocaine-makes-you-dig-faster/

For the sake of future, please litter
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/15/for-the-sake-of-the-future-please-litter/

New Day New Dig
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/14/new-day-new-dig/

Out of the lab Back to the field
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/07/10/out-of-the-lab-and-back-to-the-field/


Last day on Vieux Logis Dig
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/29/last-day-on-the-vieux-logis-dig/

Delving Deeper
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/24/delving-deeper/

Bones
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/23/422/

3 Day Recap!
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/22/3-day-recap/

Display cases? Why Not Focus on the Locus
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/17/display-cases-why-not-focus-on-the-locus/

An Inconvenient Rain
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/13/365/

Confronting an Archaelogist's Best Friend
http://grandpre2009.wordpress.com/2009/06/09/confronting-an-archaeologists-best-friend/

 

le 23 juillet, par Roger


 

Je suggère fortement la lecture de

« Light of Hope & Healing: Wasoqek wjit ajpjutaqn aqq nepisimk »
à
http://www.united-church.ca/files/getinvolved/events/acadie_lightofhope.pdf

et plus particulièrement les témoignages de Lorette Babineau Ellis, Guy-Lin Poirier Beaudoin, Ivan Gregan, Kelly Runningwolf et Betty Jean Curry.

le 20 juillet, Roger

 


 

C.B. Highlands park begins geocaching program

By LAURA FRASER Cape Breton Bureau
Fri. Jul 17 - 4:46 AM

The Cape Breton Highlands National Park is finally caching on.

The park will release co-ordinates early Saturday morning to a series of geocaches hidden throughout the trails and campgrounds.

The hunt marks the first geocaching program at a national park in Nova Scotia, Marieve Therriault, a heritage co-ordinator with Parks Canada, said Thursday.

It will hopefully encourage people to get out of their cars and hike some of the less-travelled parts of the Highlands, she said.

"A lot people are getting into it," she said of the high-tech scavenger hunting.

"It will be a really neat way to explore the park while playing. They’ll get information (about the Highlands) like they did in the past, but with a twist."

Geocaching first started gaining popularity about five years ago. It resembles an adult treasure hunt where scavengers use a global positioning system instead of a map to find their loot.

Geocaching organizations around the globe publish the co-ordinates to the various treasures online.

Typically, hunters will take something from the cache and leave something behind for the next person to find.

But Ms. Therriault said that park staff had to bend those rules because visitors cannot leave anything behind that may disturb the protected area.

Instead, hunters will have to punch a card with what they find at each station. Each cache will also give them information about the park’s environment, history and geology, Ms. Therriault said.

If someone finds all of the cards for the main challenge — five caches hidden throughout 17 kilometres of the park — they will get a trackable coin that can be used at other geocaching events.

"So they can plant it at a cache outside (the park) and find out where it goes," Ms. Therriault said.

Kejimkujik National Park will likely launch a geocaching program next year.

The geocaching launch kicks off at the Cheticamp visitors centre at 6 p.m. tonight. The Atlantic Canada Geocaching Association will give a lecture about the basics of the sport.

Five different courses will be used Saturday.

( lfraser@herald.ca)

http://thechronicleherald.ca/Search/1132851.html

Voir la page web du Parc des Hautes-Terres-du-Cap-Breton sur l'activité Géocachette
http://www.pc.gc.ca/pn-np/ns/cbreton/activ/activ9_f.asp

 


 

Le 3 juillet, c'était l'ouverture officielle du Muir Murray Estate Winery


Un couple fier

Le vignoble.

Dr. Jonathan Murray, owner of the winery.

Les amies qui sont venues encourager Thérèse.

Scott, Thérèse et...sais pas..demandez à Thérèse

Wayne, Brigitte et John


Senator Donal Oliver, guest of honor

 


 

Affiches prêtes pour être imprimées et piquées sur un babillard.


 

 

 

 

 

 
 

 


En haut

Selon le dictionnaire Le Petit Larousse:

Son de cloche : opinion d'une ou de plusieurs personnes.

Potin n.m. (Surtout pluriel) : Petit commérage; cancan.