ACCUEIL | SENTIER COMMÉMORATIF | CLAUDE | NOUS CONTACTER |  CARTE | ENGLISH | AMIS


                                         

PISIGUIT

Les Mi’kmaq ont occupé cette région pendant des milliers d’années. Pisiguit, l’ancien nom de la région et de la rivière principale, vient du mot mi’kmaw pisekitk qui veut dire « où le courant se sépare ». Les Acadiens s’établissent des deux côtés de la rivière Pisiguit (aujourd’hui la rivière Avon).

LA PAROISSE SAINTE-FAMILLE

Établi dans les années 1680, Pisiguit devient une des principales régions de peuplement dans la colonie française de l’Acadie. Avec une économie axée sur l’exploitation des marais asséchés et endigués, cet établissement agricole prend son essor au 18e siècle. Fondée en 1698, la paroisse Sainte-Famille est divisée en 1722 pour créer la paroisse L’Assomption du côté est de la rivière Pisiguit.

L’ÉGLISE

L’église Sainte-Famille, construite vers 1698, était sans doute une construction en bois de taille assez modeste. Elle a servi de lieu de culte jusqu’à la Déportation en septembre 1755. D’après le journal d’Isaac Deschamps, cette église, ainsi que la maison du prêtre et une autre maison, ont été incendiées le 23 septembre 1756.

LE CIMETIÈRE

Après la Déportation, le cimetière de la paroisse Sainte-Famille tombe dans l’oubli. Seuls quelques résidents de Falmouth connaissent le site de ce cimetière grâce à la tradition orale. En 1996, lors des travaux d’excavation pour la construction d’une maison, on découvre des ossements humains. Les archéologues du Musée de la Nouvelle-Écosse sont tout de suite avisés. Après un sondage archéologique, les limites du cimetière sont établies. Peu de temps après, un comité est créé en vue d’assurer la protection du site.

LES VILLAGES

La plupart des villages qui forment la paroisse Sainte-Famille portent le nom des familles fondatrices. Leurs noms sont : Rivet, LeBlanc, Babin, Forest et Landry. Le village de Cacagouet fait également partie de la paroisse Sainte-Famille.

LA VIE QUOTIDIENNE

À l’aide de digues et d’aboiteaux, les habitants de Pisiguit assèchent les marais qui bordent la rivière. Ils cultivent des céréales, surtout le blé, et ils élèvent du bétail. Les animaux sont expédiés à Boston et à Louisbourg. Ce commerce est très lucratif aux Acadiens de Pisiguit.

LE GRAND DÉRANGEMENT

Lors de la Déportation de 1755, environ 1 000 Acadiens de la région de Pisiguit sont transportés à bord des navires aux colonies anglo-américaines. Les Acadiens de la paroisse Sainte-Famille sont déportés au Maryland, au Massachusetts et en Virginie. Du Maryland, la plupart se dirigent vers la Louisiane, tandis que du Massachusetts ils se rendent au Québec. Ceux qui sont déportés en Virginie seront transportés éventuellement en Angleterre. En 1758, ceux qui s’étaient réfugiés à l’île Saint-Jean (Île-du-Prince- Édouard) avant 1755 sont déportés en France où ils seront rejoints cinq ans plus tard par ceux d’Angleterre. Bon nombre des Acadiens qui se trouvent en France reviennent en Acadie ou émigrent en Louisiane. Aujourd’hui, les descendants de la paroisse Sainte-Famille habitent en Louisiane, au Québec et en Acadie.

LA PRÉSERVATION DU CIMETIÈRE SAINTE-FAMILLE

Après la découverte des ossements humains et les sondages archéologiques en 1996, des bénévoles de diverses sociétés historiques et organisations acadiennes se sont rencontrés afin de travailler à préserver ce vieux cimetière d’avant la Déportation. Le Comité pour la préservation du cimetière Sainte-Famille a acheté le site et, grâce aux dons généreux d’individus et aux subventions provenant de tous les paliers gouvernementaux en l'an 2000, le Comité a mis en oeuvre un plan de développement et d’interprétation du site.

En 2015, le Comité pour la préservation du cimetière Sainte-Famille a transféré la responsabilité du cimetière aux Amis de Grand-Pré. En janvier 2017, le cimetière Sainte-Famille a été reconnu comme propriété du patrimoine provincial. Et en février 2019, le cimetière Sainte-Famille a été reconnu comme propriété du patrimoine municipal.

Ce lieu historique provincial et municipal est dédié à la mémoire des familles acadiennes qui se sont établies dans cette vallée fertile.

     
  Pour agrandir l'image cliquez sur la photo de votre choix.